Qui sommes-nous. Xixuaú Amazon Ecolodge. Ecotourisme en Amazonie.

Le Xixuaú Amazon Ecolodge est propriété de la CoopXixuaú, Coopérative mixte Agro-extractive. Née en 2009 avec l’objectif de garantir une existence pérenne pour ses propres membres à travers la préservation de la forêt amazonienne, la coopérative est composée exclusivement de natifs de la région.

La CoopXixuaú gère l’écotourisme communautaire grâce à une équipe complète et compétente qui organise la réception des visiteurs à Manaus, leur transfert jusqu’au village de Xixuaú et tous les services d’hospitalité aux voyageurs. L’écotourisme génère des revenus pour plus de 50 personnes provenant de 4 communautés indigènes. Chaque membre a une tache spécifique et travail à tour de rôle.

L’écotourisme au Xixuaú est le fruit d’un travail en synergie avec le secteur des ONG internationales. Depuis 2004 diverses organisations socio-environnementales supportent la population indigène du Xixuau dans sa lutte contre la déforestation et pour la conservation de la forêt et de sa biodiversité.

La coopération internationale, à travers l’association Trentino Insieme, a permis la construction de lodge et l’achat des bateaux Ariranha e Certeza.

Amazônia Onlus a encouragé la naissance même de la coopérative et participe à la formation de son personnel. L’association soutient au jour le jour la CoopXixuaú dans la communication, le premier contact avec les touristes, et sert d’intermédiaire culturel en facilitant la traduction durant le séjour.

Amazon Charitable Trust soutient Xixuaú dans la création d’un centre de recherche scientifique pour le bénéfice et l’engagement de toutes les communautés natives de la région.

La fondation Vitoria Amazônica soutient la coopérative dans son parcours de consolidation des chaines de productions et commercialisation des noix de l’Amazonie et des fibres naturels.

Amazon Ecotourism Trip
Amazon Ecotourism Trip

MISSION

Notre mission est d’offrir une expérience authentique et inoubliable au cœur de la forêt amazonienne.
Nous voulons offrir le privilège d’être dans une nature préservée et de vivre des relations interculturelles spontanées.
Nous voulons offrir le confort et les services nécessaires pour une pause revigorante de bien-être physique et mental, en limitant l’impact social et environnemental.
Nous voulons le faire en améliorant les conditions de vies des habitants de la forêt amazonienne et en garantissant la préservation de l’environnement et de sa biodiversité.

 

VISION

Nous voulons être un exemple authentique d’écotourisme communautaire en Amazonie. Nous désirons étendre notre modèle de gestion, qui concilie la défense de l’environnement avec la réduction de la pauvreté local, aux dix communautés indigènes qui bordent le fleuve.   Nous voulons favoriser la formation de nos jeunes et participer à la recherche scientifique internationale à travers la future réalisation d’un Centre de recherche en Amazonie.

LE PERSONNEL

Notre personnel est nombreux et chaque personne est un acteur indispensable au bon fonctionnement de l’écolodge Xixuaú. Rencontrez ici certaines des personnes avec lesquelles vous aurez le plaisir de partager votre séjour en Amazonie.

Aluisio Barroso do Nascimento

Il sera le premier visage bienveillant que vous allez rencontrer à Manaus. Aluisio est le directeur financier de la coopérative. Il est responsable de l’accueil à Manaus et de pourvoir à l’achat de tout le matériel et des vivres nécessaires pour votre voyage au cœur de la forêt Amazonienne. Mathématicien talentueux, Aluisio est un leader né et l’un des fondateurs de la CoopXixuaú.

Alcinei Gama da Silva

Attentif et ponctuel administrateur de l’écolodge, Alicinei est l’un des premiers jeunes du village du fleuve Jauaperi à avoir rejoint l’université. Entre un devoir et l’autre, il trouve le temps d’étudier la pédagogie et compte se diplômer dans quelques années. Son rêve ? Enseigner dans l’école de son village. Les enfants l’adorent déjà et chaque après-midi ils le forcent à jouer à d’interminables parties de foot.

Francisco Alves dos Santos Nascimento

Né et ayant grandi à Xixuaú, il connait chacun des recoins les plus reculés de sa forêt et il est fier de les montrer. Francisco est un guide touristique qui aime son travail ; sa vue et son ouïe ne perdent pas un signe de vie, de la plus petite fourmi jusqu’à la rencontre (rien d’extraordinaire pour lui) avec le majestueux jaguar.

Elizama Andrade da Silva

La passion d’Elizama est l’informatique et elle l’a démontré dès les premiers cours de formation de la coopérative. En devenir la secrétaire lui a été naturel. Il n’y a pas une parole qui lui échappe pour la rédaction du compte rendu de l’assemblée. Elizama est mère de 5 magnifiques enfants – qui viendront probablement égayer votre séjour avec leur joie et curiosité – et chaque matin vous pouvez la trouver dans la petite école du village, à préparer le gouter pour ses enfants ainsi que ceux du village.

Carlos Alberto Nascimento

Pécher un piranha dans les fleuves de l’Amazonie est un jeu d’enfant, mais seul Carlos réussit à garantir une quantité de poisson suffisant pour nourrir un groupe de touristes affamés par un trekking dans la foret, ainsi que le personnel, chaque jour, que ce soit au soleil ou sous la pluie, dans la sècheresse de l’été ou durant la saison des pluie… le mythique pécheur Carlito. Il est aussi l’un des plus anciens habitant de Xixuaú, fils de Teodorico, fondateur du village.

João Soares Gomes

Tous au Xixuaú ont une histoire à raconter, mais lui, il en a une centaine.  Il écrit des chansons que seul certain privilégiés peuvent écouter et pour lesquels il trouve inspiration entre les roches du Marral, 20 km au nord de Xixuau, juste à la frontière avec la réserve des indiens belliqueux Waimiri-Atroari, où il vit seul avec ses cinq chiens. A votre arrivée, João voudra avant tout vous montrez sa plantation de maniocs, bananes, papayes…

Raimundo Alves Barroso

De peu de paroles mais extrêmement attentionné, Raimundo prendra soin de vous comme il le ferait avec un enfant. Il sait que, comme touriste, l’on se retrouve dans un environnement dont on ne connait pas les dangers. Guide de grande expérience, Gurì (son surnom) imite les bruits des animaux et lorsque l’on s’y attend le moins on se retrouve dans un canoë entouré de loutres géantes!

Nadia Alves Barroso

Présidente de la communauté Xixuaú; quand Nadia ne se trouve pas au village elle est en déplacement pour faire pression sur les institutions locales afin qu’elles amènent une  meilleure assistance sanitaire, plus d’écoles, plus de services. Mère de six enfants, elle est déjà grand-mère à l’âge de 30 ans, multitâche Nadia est une des cuisinières de la CoopXixuaú. L’expérience de femme au foyer, ajouté à la formation de la coopérative, est à l’ origine de plats délicieux et une crème de cupuaçu inoubliable

Chiara Tosi

Avant d’arriver à Xixuaú vous aurez déjà connu Chiara. Vous aurez probablement déjà eu des contacts par téléphone, Skype, ou par email et elle aura patiemment répondu à vos demandes, elle vous aura rassuré sur le voyage, les questions de sécurité, l’organisation locale mais également persuadé que les tarentules de l’Amazonie ne sont pas si grande que ça. Ecologiste, Chiara a fait des recherches sur le terrain dans trois continents avant de tomber éperdument amoureuse des dauphins du fleuve de l’Amazonie. Depuis 2009 elle développe des projets de développements durables, de conservation des forêts, REDD+ et d’actions de communication en défense des forêts tropicales du Brésil, de la Tanzanie et de l’Indonésie.

Emanuela Evangelista

A votre arrivé au Xixuaú vous la verrez sur le pont à vous attendre, avec le reste du personnel. Durant votre séjour elle appariera régulièrement – entre une relâche de tortues, une réunion de projet et une mission sur le fleuve – pour faciliter votre intégration avec les locaux, jouer l’intermédiaire, traduire puis de nouveau disparaitre dans la forêt.  Biologiste, Emanuela est membre de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) et depuis 2000 elle est engagée dans la recherche et dans la conservation de la forêt tropicale en Amazonie, où elle vit de façon permanente. En 2009 elle a reçu le prix d’Ecologiste de l’année pour son engagement contre la déforestation et pour la défense des populations indigènes.
WhatsApp chat